Blog

Le THC ou le CBD, quel est le meilleur anti-douleur ?

Categories:

La nature a pensé à tout. Par exemple, elle nous a donné un remède contre la douleur sous la forme d’une belle plante verte aux fleurs riches. Le cannabis aide à combattre toutes sortes de douleurs, en particulier les douleurs chroniques. La plante contient différentes substances actives, appelés cannabinoïdes, qui fournissent un effet thérapeutique.

Les deux plus connus et les plus intéressants sont le THC (tetrahydrocannabinol) et le CBD(cannabidiol). Nous connaissons le THC avec le high relaxant que peut fournir un gros joint de weed. En même temps, cette substance a un effet narcotique et anesthésiant. Le CBD réduit les douleurs (chroniques) et il a un effet anti-inflammatoire. Les différents types de cannabis ont différentes proportions de ces substances actives. En outre, on peut trouver des huiles qui contiennent uniquement du THC, ou du CBD. C’est bien quand on peut avoir ce choix, mais qu’est-ce qui fonctionne le mieux pour la douleur ? Et qu’elle est le meilleur choix de cannabis ?

OÙ EST-CE QUE ÇA FAIT MAL ?

Pour trouver une réponse à cette question, on peut se demander de quoi on se plaint. Beaucoup de gens qui utilise du cannabis comme anesthésiant trouvent suffisamment de soulagement en utilisant du cannabis standard avec un taux de THC élevé. D’autres, cependant, ne jurent que par les produits riches en CBD. C’est intéressants de chercher ce qui nous correspond le mieux. C’est en rapport avec le type de douleur que vous avez et quels récepteurs vous voulez atteindre. Le THC semble soulager les rhumatismes, les arthrites et les fibromyalgies. Le CBD, d’un autre côté, a davantage d’effet sur les crampes et les spasmes. Aussi, le CBD a des vertus anti-inflammatoires et il renforce notre système immunitaire à différents endroits de notre corps, comme la rate.

DES FRÈRES QUI COOPÈRENT

Cependant, le plus efficace est la consommation de produits à base de cannabis dans lesquels on trouve ces deux substances en grande quantité. Le THC et le CBD sont un duo gagnant, car le tetrahydrocannabinol psychoactive fonctionne de façon optimale avec le cannabidiol non psycho-actif. Le CBD régule l’opération du THC et fournit un high plus clair. En outre, ils marchent aussi main dans la main pour ce qui est de la douleur, car ils ont tous les deux leur propre manière de lutter contre la douleur et se renforcent l’un et l’autre.

PASSAGE PAR L’ESTOMAC

Un dernier conseil avant d’allumer un gros split : il est mieux de consommer le cannabis de façon orale, par le moyen de produits comestibles ou d’huile de chanvre. Fumer brûle le cannabis et réduit les effets thérapeutiques en changeant la structure chimique des substances actives.

CBD et les recherches médicales

Categories:

Les dernières années, beaucoup de nouvelles recherches sont effectuées pour prouver l’effet positif du CBD. Autrefois, CBD fut interdit mais maintenant c’est une substance légale qui est de plus en plus appréciée. Lisez ici quel est le statut du CBD en ce moment et l’état actuel des recherches.

Qu’est-ce que le CBD et d’où vient cette substance ?
Premièrement on aborde la question qu’est-ce que le CBD et d’où vient cette substance et ensuite on parle des recherches médicales. Finalement on discute de l’image des produits avec du CBD aujourd’hui.

CBD est une abréviation pour cannabidiol, une substance naturelle et végétale extraite des plantes. Cette substance a un effet bienfaisant selon les nombreuses personnes qui ont pu être soulagées grâce au CBD.

Cannabidiol est cultivé par des producteurs certifiés qui, grâce à la culture industrielle, proposent des plantes avec un taux élevé de CBD et ne pas de THC. THC est la substance qui provoque le « high ». En filtrant cette substance du CBD, l’effet psychoactif est non-existant.

L’état actuel du CBD
Ces dernières années, l’intérêt pour l’effet bienfaisant du CBD n’a cessé de croitre. De plus en plus de recherches sont effectuées pour confirmer cet effet, les effets secondaires possibles et l’effet positif sur les maux et douleurs traités. Il est trop tôt de pouvoir faire des réclamations médicales mais la science avance. On ne peut donc pas encore donner des conseils médicaux par rapport au CBD.

Cependant, les expériences personnelles des utilisateurs sont nombreuses. Ces expériences confirment que le CBD peut avoir un effet très positif sur différentes affections et douleurs.

On entend de plus en plus comment le CBD soulage les douleurs et réduit les symptômes. Basé sur toutes ces expériences, tout le monde peut décider si le CBD est le produit qui lui convient. Un nombre d’exemples des effets bienfaisants du CBD :

• Soulage les symptômes de la ménopause comme les bouffées de chaleur et les sauts d’humeur ;
• Soutient le système d’immunité ;
• Complément alimentaire ;
• Donne de l’énergie et réduit la fatigue en stimulant un sommeil naturel ;
• Augmente la résistance et soutient le système immunitaire.

Recherches médicales par rapport au CBD et CBDA
L’origine du CBD et du CBDA a été le sujet de nombreuses études déjà. Cannabidiol-acide (CBDA) est une variante plus puissante du CBD et possède plus d’acides carboniques. Cette substance est principalement extraite du chanvre fraichement récolté. Les acides dans les plantes fraiches sont chauffés ou catalysés pour augmenter le taux de CBD. Les recherches de ces dernières années ont démontré que le CBDA pourrait être plus puissant que le CBD. De nombreuses expériences sont effectuées avec le CBDA afin de démontrer l’effet.

Comment utiliser le CBD ?
En plus des recherches concernant l’effet du CBD, il y a également des études portant sur la meilleure façon d’absorber le CBD. On peut distinguer trois façons principales :

• Crèmes
• Huiles
• Vapeurs
• Inhaler via une cigarette électronique

En créant des nouvelles possibilités, le CBD devient de plus en plus accessible aux utilisateurs. Tout le monde a sa préférence. Une pommade avec CBD permet à la peau d’absorber le CBD. La crème permet également de soulager des irritations et de lisser la peau.
L’huile de CBD peut être prise oralement ou ajoutée à votre alimentation. La façon la plus efficace est l’inhalation à l’aide d’une cigarette électronique. Vous absorbez la quantité maximale de CBD sans les effets nocifs du tabagisme.

Quel est le dosage correct ?
CBD est une substance naturelle mais le dosage correct est essentiel. Il est important d’augmenter la dose graduellement. Il est donc recommandé de consulter les informations fournies avec le produit avant de commencer l’utilisation. Chaque type de produit avec CBD prescrit des dosages spécifiques.

En général on recommande de commencer avec une quantité minimale (une ou deux gouttes d’huile ou une noisette de crème) et d’augmenter la dose selon vos besoins. Votre corps et vos besoins vous guideront par la suite. Il est important d’écouter votre corps pour trouver le dosage optimal.

Labels et certificats
Un producteur doit obtenir les labels et certificats nécessaires afin de répondre aux règles strictes européennes établies pour le CBD. Seulement après obtention de ces labels et certificats, une vente légale des produits contenant du CBD peut commencer. CBD-Expert n’utilise que des fournisseurs qui garantissent une culture biologique et naturelle. Les produits sont garantis sans pesticides et autres produits chimiques, vous êtes donc sûr d’une haute qualité.

Nos fournisseurs Stichting Medi-W., Medihemp et Endoca sont considérés comme les meilleurs producteurs en Europe. Vous souhaitez utiliser des produits de haute qualité contenant du CBD ? Consultez notre gamme et commandez aujourd’hui !

Mode d’emploi pour les produits Huile de CBD

Categories:

Mode d’emploi pour les produits Huile de CBD
Nous écrivons cet article car seule une partie des produits au CBD sont fournis avec un mode d’emploi ou une notice d’utilisation. Voici un mode d’emploi général pour des produits au CBD. Avant d’utiliser du CBD, veuillez toujours lire le mode d’emploi sur l’emballage et sur le site web du vendeur. Nous ne fournissons pas d’avis médicaux et nous recommandons toujours discuter de l’utilisation de CDB avec votre médecin traitant.

Qu’est-ce que le CBD ?
CBD est l’abréviation de Cannabidiol, un cannabinoïde présent dans le Cannabis. Le CBD n’est pas un psychotrope et vous n’en deviendrez pas high ou stone. Différentes études et essais cliniques ont été réalisés concernant l’effet du CBD sur diverses maladies. Le CBD n’a pas d’effets secondaires et n’entraîne pas un risque de dépendance. (1)

Le CBD et le THC sont les cannabinoïdes les plus connus et les plus courants dans la plante de Cannabis. Tous deux ont un effet médicinal, cependant le THC est interdit dans de nombreux pays, tandis que le CBD ne l’est pas. Le CBD est également présent dans le chanvre industriel. Le THC est bien un psychotrope, le CBD non.

L’effet du CBD
De nombreuses études ont été menées sur le CBD, et bon nombre d’entre elles ont été réalisées en laboratoire, mais pas encore sur de grands groupes de personnes. Certaines études ont également été réalisées sur des animaux. Les études s’annoncent prometteuses, mais il faut encore réaliser beaucoup de recherches sur l’effet du CDB. Il existe cependant diverses sources fiables qui donnent des avis positifs sur l’effet du CBD.

L’utilisation du CBD
Nous recommandons toujours de lire l’étiquette et la description du produit sur notre site web. Les informations sur le produit qui s’y trouvent sont les plus récentes dont nous disposons. Le CBD est un produit relativement nouveau, pour lequel trop peu d’études cliniques ont été réalisées, ce qui n’en fait pas un médicament mais un complément alimentaire. Vu ce manque d’études, les fabricants ne peuvent pas avancer de prétentions médicales, et les avis sur son utilisation sont limités.

Nos conseils généraux concernant l’utilisation de CBD sont :
1: Commencez par une faible dose, par exemple 1 goutte d’huile de CBD ou 1 capsule, et augmentez progressivement jusqu’à ce que l’effet désiré soit atteint. Ne dépassez pas la dose maximale recommandée par le fabricant.

2: L’effet à court terme de l’huile de CBD est généralement ressenti dans les 15 minutes, et l’effet se maintient plusieurs heures. Pensez notamment à l’effet relaxant. Pour les effets à long terme du CBD, le CBD doit être utilisé au minimum pendant quelques semaines avant que vous ne puissiez ressentir les bénéfices.

3: Lors de l’utilisation d’huile de CBD nous vous recommandons de toujours agiter l’huile avant toute consommation. Déposez ensuite les gouttes sous la langue ou dans une cuillère à café. Le goût de l’huile de CBD est différent selon le produit, mais les extraits de plantes ont en soi un goût amer que l’on retrouve parfois dans les huiles. Si le goût n’est pas toléré, l’huile de CBD peut aussi être déposée sur un morceau de pain et consommé de la sorte. Comme le CBD est maintenant absorbé par l’estomac et les intestins, il faudra un peu plus de temps avant que l’huile de CBD fasse effet, et que les effets soient perceptibles.

4: Lorsqu’il est utilisé normalement, le CBD n’a pas d’effets indésirables, n’est pas addictif et n’a pas d’effet psychotrope. (4)

Le Dosage du CBD
Il est difficile d’indiquer la dose juste de CBD. Ceci peut varier selon la personne et selon la pathologie. C’est pourquoi nous recommandons toujours de commencer par une dose faible, et d’augmenter la dose jusqu’à ce que l’effet désiré soit atteint.

Avec l’huile de CBD, on peut commencer par 1 goutte trois fois par jour. Si l’on ressent peu d’effet, on peut augmenter la dose à 2 gouttes par prise. Vous pouvez augmenter la dose jusqu’au maximum indiqué sur étiquette du produit même.

Les études actuelles menées sur le CBD préconisent une dose d’1 mg à 800 mg de CBD par jour. (5) (6)

Mode d’emploi pour les produits Huile de CBD
Un surdosage de CBD est très peu probable, une étude de « Current Drug Safety » indique qu’une dose de 1500 mg par jour n’a pas d’effets négatifs sur l’humain ou les animaux. Même à fortes doses, le CBD n’a pas d’influence sur les paramètres physiologiques (rythme cardiaque, tension artérielle et température corporelle). Une utilisation chronique de fortes doses de CBD (jusqu’à 1500 mg), est, d’après ce qu’on dit, également bien supporté par l’humain. (4)

La durée de conservation de l’huile de CBD 
Veuillez regarder l’étiquette du produit pour connaître la date de péremption. Il convient de garder les produits au CBD dans un endroit frais, sec et sombre. Généralement, l’huile peut être conservée au minimum 1 an dans un emballage fermé.

Clause de non-responsabilité
Cet article a été rédigé avec soin, cependant nous ne pouvons pas répondre de l’exactitude ni de l’exhaustivité de ces données. L’article est également basé sur les sources ci-après.

CBD – Un cannabinoïde aux pouvoirs extraordinaires

Categories:

Il y a de cela une quinzaine d’années, si vous aviez demandé au serveur d’un coffeeshop d’Amsterdam quelles étaient les concentrations de CBD et de THC du cannabis offert, celui-ci vous aurait regardé d’un air confus.

Cependant, si vous vous étiez rendu au Cannabis College pour y chercher les mêmes renseignements, il est plus que probable qu’un des bénévoles vous aurait montré un graphique circulaire affichant les ratios des trois cannabinoïdes les plus étudiés : le tétrahydrocannabinol (THC), le cannabidiol (CBD) et le cannabinol (CBN). À l’époque, on croyait que le CBN était un cannabinoïde complètement distinct des deux autres. Or, nous savons maintenant qu’il est en fait un métabolite du THC : sa production est issue de la dégradation du THC.

Graphique circulaire des cannabinoïdes

Le graphique circulaire offrait une explication beaucoup trop simplifiée des mécanismes causant les différents effets du cannabis – loin de se limiter à trois, le cannabis contient après tout plus de 85 types de cannabinoïdes – mais la logique était bonne. Si la tranche THC du graphique était plus importante que les tranches combinées de CBD et de CBN, le cannabis offrait un high énergisant et exaltant. Inversement, si les tranches combinées de CBD et de CBN étaient plus importantes que la tranche THC, alors, les effets étaient plus relaxants et soporifiques. Cette explication était comprise de tous.

Comme le THC est le cannabinoïde responsable de causer les highs planants, joyeux et énergisants que recherchent la majorité des consommateurs, presque tous les efforts et les ressources étaient consacrés à croiser des variétés contenant un maximum de THC. Le fruit de ces efforts a cependant incité – du moins, aux Pays-Bas – certains administrateurs publics (généralement mal informés) à interdire la vente de cannabis contenant plus de 15 % de THC dans les coffeeshops. Cette quête pour obtenir le high ultime a indéniablement mené à la naissance d’importantes variétés telles la Silver Haze et la Mother’s Finest, mais plusieurs filières commerciales du monde du cannabis négligeaient ou ignoraient de considérer aussi les concentrations de CBD et de CBN. Seules les communautés scientifique et médicale leur portaient un intérêt.

Comme expliqué ci-dessus, le CBN est créé lorsque le THC se dégrade ; la présence de l’un est inversement proportionnelle à celle de l’autre. C’est ce qui explique pourquoi le cannabis conservé trop longtemps ou exposé à la lumière et à l’air produira un effet plutôt stoned, même s’il s’agit d’un type à prédominance sativa. Le CBN n’est que très faiblement psychoactif, et jusqu’à présent, n’a jamais surpassé les effets que causent à bien plus forte raison le THC (très psychoactif) et le CBD (modérément psychoactif). Cependant, le CBN affiche une gamme de propriétés médicales aux potentiels prometteurs.

L’effet entourage

En 2016, le CBD est beaucoup mieux connu, ayant fait l’objet de nombreuses études approfondies. Celles-ci ont démontré que le CBD, bien que considéré non psychoactif, a un effet soporifique et agit en tant que modérateur des effets du THC. Lors d’expériences enregistrant les effets du THC administré avec et sans CBD, il a été démontré que le THC seul était plus susceptible de causer des sentiments d’anxiété et même de morbidité. En combinaison avec le CBD – comme il se présente, ne l’oublions pas, à l’état naturel – on observe les effets euphoriques, énergisants et provoquant les rires généralement recherchés dans une bonne variété sativa. À part en laboratoire, il est pratiquement impossible de consommer du THC pur puisqu’à l’état naturel, c’est-à-dire tel que retrouvé dans le cannabis, il est toujours accompagné d’une foule d’autres cannabinoïdes dont les effets combinés tempèrent le high qui s’en retrouve accru. C’est ce qu’on appelle l’ « effet entourage ». La connaissance de l’existence de cet effet particulier suggère fortement que les médicaments contenant du THC pur ou synthétique, comme le Marinol, sont moins efficaces et produisent bien plus d’effets indésirables que le THC retrouvé à l’état naturel, dans la plante de cannabis. Puisque le cannabis renferme une large gamme de cannabinoïdes que nous n’arrivons pas encore à identifier, et que la science ne peut, pour l’instant, parvenir à synthétiser ces composés dans les mêmes proportions qu’ils se retrouvent dans la plante de cannabis, il n’est pas surprenant de constater que la vaste majorité des consommateurs de cannabis médicinal optent pour la forme végétale non altérée.

Le CBD sans THC – soulagement de la douleur sans high

Cependant, lorsque le CBD est administré sans THC, aucun des effets indésirables du THC pur décrits ci-haut n’est observé. Le CBD ne semble pas nécessiter la présence du THC pour constituer un traitement efficace. Une des facettes les plus intéressantes de son potentiel thérapeutique est qu’il peut être utilisé pour traiter une foule de troubles et maladies sans causer d’effets psychoactifs significatifs. On considère maintenant que le CBD recèle un potentiel thérapeutique encore plus important que son célèbre cousin, le THC. Malgré les récriminations, parfois justifiées, à l’effet que les consommateurs de cannabis médicinal « ne recherchent qu’un high », plusieurs personnes veulent se passer des effets psychoactifs qu’elles trouvent désagréables. Le cannabis spécialement croisé pour contenir une faible teneur en THC et une forte teneur en CBD serait une option grandement appréciée des patients qui cherchent à soulager leurs douleurs sans ressentir d’effets psychoactifs.

En Israël, où le cannabis médicinal est légal depuis plus d’une décennie et où existent des programmes médicaux soutenant environ 22 000 patients, un programme de croisement pour obtenir exactement ce type de cannabis est en cours depuis les dix dernières années. L’entreprise israélienne Tikun Olam est parvenue avec succès à créer une variété contenant moins de 1 % de THC et un taux encore jamais vu de 15,8 % de CBD. Cette nouvelle variété a enregistré des résultats très positifs dès son apparition, et avant même la tenue d’essais cliniques, elle était offerte aux patients admissibles.

À titre d’aparté, songeons à ce que cela signifie. L’innocuité du cannabis est telle que l’on en prescrit une nouvelle forme expérimentale avant même de l’avoir testée sur des souris. Cela montre bien à quel point le cannabis est une drogue sécuritaire.